Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hayat Ait-Boujounoui - Blog de poésie

"L'oreiller Abandonné en mer Ne se souviendra pas de la nuit Ni de l'effort des rochers Au creux du rêve" Hayat Ait-Boujounoui, La traversée, in Palpitations, chez L'Harmattan, 2018

Extraits de "Palpitations"

Envolé

 

Il vient tout juste de s'éteindre

Dans le regard émaillé 

D'une fleur sauvage

 

Dans la nuit coupée

De notes silencieuses

Un autre conte disparaît

 

Il n'y aura pas de larmes 

Sur le marbre de l'hiver naissant

Seulement des mots

 

Le coeur emmitouflé

En amicales pensées

Oscille jusqu'aux étoiles

 

 

*

 

 

Avant de partir

 

Je prendrais bien un café

A cette heure matinale

Aux accents menus

Tel un papillon

 

Les réverbères illuminent encore

Les rues du versant

Toujours ce souvenir

Morlaix au passage du train

 

La radio allumée

Détend le joyau du silence

Tant respecté

A ces rythmes lents

 

Tout-à-l'heure

Je prendrai la route

Et circulerai sans le doute

Au travers du jour

 

 

*

 

 

Hommage à Andrée Chedid

 

Tu étais notre complice

Dans le lointain anonyme des mots

Des jeux d'enfants disais-tu

Récré en mains

 

Nous savions ton inquiétude ton plaisir

En cette année solitaire

Où nous parcourions l'étoffe

Ce palpitant d'être encore

 

Nous savions la certitude

De ta bienveillance propagée

En traits de plume

Sur le monde

 

Tu nous as donné une force

En des moments fragiles

Par le jour de la poésie à nu

Que le cœur seul sait

 

Hayat Ait-Boujounoui, Palpitations, Juillet 2018

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sedna 02/10/2019 19:16

De belles variations autour des sentiments ..

Hayat Ait-Boujounoui 03/10/2019 07:15

Des "palpitations"... Belle journée, Sedna… ♥

Eric Costan 02/10/2019 03:53

Merci pour ces vers Hayat.

Hayat Ait-Boujounoui 02/10/2019 18:31

Le plaisir est pour moi, Eric. Merci de ton passage… A tout bientôt !

Joëlle Pétillot 30/09/2019 13:34

La beauté, la limpidité de ces mots va au plus profond. L'instant happé, le voyage, la douceur, l'hommage si juste à Andrée Chedid. Tout emporte haut. merci;

Hayat Ait-Boujounoui 30/09/2019 21:07

Merci chère Joëlle… L'écriture permet d'être au plus intime, peut-être ? Entre les lignes, toute une vie peut s'y développer. Lire, écrire, et partager cela avec son ressenti et/ou son imaginaire, c'est une fête en soi.