Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hayat Ait-Boujounoui - Blog de poésie

"L'oreiller Abandonné en mer Ne se souviendra pas de la nuit Ni de l'effort des rochers Au creux du rêve" Hayat Ait-Boujounoui, La traversée, in Palpitations, chez L'Harmattan, 2018

Sous les pas d'octobre...

Juste avant la pluie
Le sel d'un vieux soleil éclaire
Et sourit au monde avec trois fois rien
Comme un oiseau de pétales 
Aux plumes de vent
Où les parfums écrivent le silence
Sans arrière pensée

L'aube réveillera le crachin sur les paupières 
Et dans la marche du jour renaissant
Le cœur battra au fil de nos aspirations douces

Un pas vers le jardin ouvert
Un autre inscrit dans la mesure de notre sérénité

 

 

*

 

Il est parti vivre

Une feuille morte au cœur 

Au secret d'un arbre 

 

*

 

La rivière luit

Dans le froid du souvenir

Le jour s'y regarde

 

*

 

Un geste d'adieu 

Attaché au vent s'envole 

Une feuille rousse

 

*

 

Toujours cet oiseau 

Sur le rebord d'un vol bleu 

Une aile si ferme 

 

 

Hayat Ait-Boujounoui, Octobre 2019

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sedna 13/10/2019 12:31

Octobre ne peut que séduire les mots.. j'aime ce début d'automne où le lierre devient rouge, où tout s'apaise avant les futures bourrasques de l'hiver.. Je marche à tes côtés sur le fil de ce mois..

Hayat Ait-Boujounoui 14/10/2019 20:34

Promenons-nous, alors… Oui, tout comme toi, j'aime assez cette période, de même que les débuts de saisons, bien souvent. Cela dit, les variations des températures sont déconcertantes… 24 degrés cet après-midi dans ma chère ville… Belle soirée à toi, Sed.