Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hayat Ait-Boujounoui - Blog de poésie

"L'oreiller Abandonné en mer Ne se souviendra pas de la nuit Ni de l'effort des rochers Au creux du rêve" Hayat Ait-Boujounoui, La traversée, in Palpitations, chez L'Harmattan, 2018

Roses et bleus...

Au sang des quiétudes tourmentées,

La mer va et revient au corps des rivages.

 

Un pas après l'autre,

Au rythme de mouettes gourmandes,

Des barques bleues.

 

Essaouira, à l'oeuvre des regards, 

Aux jours de contes fuchsias,

Inscrit.

 

Des écharpes aux pétales de vagues

Arriment la douceur du vent.

 

Une vie essaime le sort éclaboussé

Sans hâte, ni paresse.

 

Le soleil aligne des airs immuables,

Peuplés de rêves de passage. 

 

Hayat Ait-Boujounoui - 9 novembre 2019

 

Mihelaouni, à Essaouira (2006). 

 

 

*

 

 

Au pied des bambous de Majorelle,

Un sinueux jour pose à la couleur des phrases.

 

Je ne savais dire la fête des fleurs,

aux pages des jeunes incises.

 

Pourtant, au bord des curieux du monde,

Il n'y avait qu'elle.

 

D'où venait-elle ?

 

Hayat Ait-Boujounoui - 9 novembre 2019

 

Les bambous du Jardin de Majorelle, à Marrakech (2006)

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tilk 12/11/2019 00:05

bravo !!!
on entre peu à peu dans ce rivages de douceur
et on se laisse emporter ...
avec des amies nous avons le projet d'aller à Essaouira
faire un voyage solidaire j'emporterai ton poème avec moi
besos
tilk

Hayat Ait-Boujounoui 12/11/2019 19:50

Super, Tilk ! Tu ne seras pas déçu du voyage… Essaouira est une très belle ville, comme tous les alentours. Si tu y vas depuis Marrakech, tu seras sans doute très agréablement surpris par la beauté des paysages. Enfin, n'hésite pas à me dire ce que vous aurez ressenti avec tes amies… Amitiés.

Sedna 11/11/2019 08:55

D'autres rives aux couleurs somptueuses. Merci pour ce beau voyage

Hayat Ait-Boujounoui 11/11/2019 09:56

Merci Sedna ! ♥

Piro 10/11/2019 17:13

Jolie poème qui commence par un bel oxymore et dans lequel on voit un regard attentif et sensible.

Hayat Ait-Boujounoui 11/11/2019 09:50

Merci Piro ! Belle journée à vous.

chantal 10/11/2019 09:54

Très beau Hayat cette palette de couleurs et de mots
j'ai reconnu le jardin de Majorelle qui ne m'a pas laissée indifférente lors d'un treck en 4X4 au Maroc
Talentueuse Hayat

Hayat Ait-Boujounoui 11/11/2019 09:49

Je te sais sensible aux couleurs, toi l'artiste discrète ! Oui, le Jardin de Majorelle est superbe… ♥

ROUX Régis 10/11/2019 05:43

Ayat, le bleu et certains mots utilisés dans tes poèmes répètent que tu es bien capable de réaliser cette chose précieuse entre toutes: ne pas simplement dire JE JE JE pour embrasser le monde entier si poétique. Cest bien ça qu'il faut faire! Félicitations. Régis.

Hayat Ait-Boujounoui 11/11/2019 09:44

Je ne sais si c'est cela qu'il faut faire, mais je comprends bien ce que tu dis… Un JE trop présent peut vite rompre l'équilibre nécessaire (ou idéal), et sortir l'expression de toute poésie. Les valeurs qui nous portent ou que l'on développe ne sont-elles pas toujours là, quelque part, dans nos mots, nos regards… ? Nos qualités, comme nos défauts… ☺ Merci de ta lecture, Régis.