Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hayat Ait-Boujounoui - Blog de poésie

"L'oreiller Abandonné en mer Ne se souviendra pas de la nuit Ni de l'effort des rochers Au creux du rêve" Hayat Ait-Boujounoui, La traversée, in Palpitations, chez L'Harmattan, 2018

Carte blanche...

Carte blanche

ou vers la paix

 

Combien de temps ai-je dormi ?

Au réveil, un regard si autre, 

Une vue dégagée sur le monde,

Un silence peut-être rêvé.

 

J'imagine sans imaginer

Le cœur qui bat où je le sais.

 

Le temps est lent, 

Le temps est court.

 

La vie est si belle dans sa diversité.

 

*

 

La jeunesse est un songe,

Une réalité si claire.

 

Il suffit de si peu pour enchanter l'humeur.

Un vent souffle ;  une âme sereine amie,

Et les fruits d'un labeur parfois invisible se créent.

 

L'amour est dans le flux des heures,

Des œuvres les plus anodines, les plus simples aussi.

 

*

 

Où est l'art,

Si ce n'est dans nos ressemblances et nos différences ?

 

Où est l'art, 

Si ce n'est dans nos espaces secrets ?

 

Les utopies ont-elles un sens ?

 

*

 

Le cœur pallie l'absurdité comme il peut.

 

Les miroirs sont nombreux,

Aussi flagrants que l'humanité dans ses repères.

 

Il y a bien ces vagues que l'on voit au loin, 

Ces grandes étendues inspirantes qui font le lit des instants,

Mais que sont ces villes et ces villages où le jour penche son oeuvre dès les premières lueurs ?

 

*

 

La préciosité n'est qu'une image.

 

Pourtant, dans ses manières supposées, 

Ne peut-on imaginer autre chose qu'un essai ?

 

Bien souvent, les allures donnent un rythme,

Une pensée inappropriée,

Comme si l'absolu d'une quiétude était possible,

Mais peut-on seulement être sages,

Soit, tranquilles,

Dans une phase où le secret d'un rêve

Dépasse autre chose que l'entendement ? 

 

*

 

Ne soyons pas désenchantés.

 

Est-ce une prière, une évidence ?

Rien de mes pensées ne précède l'instant où j'écris.

Lorsque le silence revient, la question ne se pose même plus.

 

*

 

Une fois la plume déposée, 

Le doute s'en est allé.

 

Hayat Ait-Boujounoui - 13 juin 2020

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sedna 15/06/2020 11:57

tant de connexions et de connotations dans ton texte qui mérite plusieurs lectures mais ta patte talentueuse est toujours là.. un vrai enchantement que de te lire.

Hayat Ait-Boujounoui 19/06/2020 21:26

Merci Sedna de ta fidèle lecture. Le plaisir est partagé. Très bon week-end à toi.