Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'oreiller Abandonné en mer Ne se souviendra pas de la nuit Ni de l'effort des rochers Au creux du rêve" Hayat Ait-Boujounoui, La traversée, in Palpitations, chez L'Harmattan, 2018

Ma première pensée, ce matin...

Ma première pensée, ce matin, et avant que le jour ne se lève, fut pour les sans-abri... On y pense, on n'y pense pas. Parfois, on voit, puis on oublie. Mais dans ce grand froid, moins 8°C ce matin et déjà hier dans ma ville... Ca ne m'a pas laissée indifférente. On est souvent démunis individuellement, ainsi ai-je ressenti cela hier face à une personne avec laquelle je me suis entretenue brièvement et qui m'a confirmé qu'elle dormait dehors... Mais ce matin, et peut-être tardivement, mais il n'est jamais trop tard, j'ai réalisé que le collectif était plus fort et qu'ainsi il est plus facile d'agir par la voie associative. On ne peut héberger quelqu'un parce qu'il est en difficultés et seul (e) ou en famille, ok, mais que peut-on faire ensemble ? Des assos existent, et je leur tire mon chapeau, reste maintenant à soutenir ce genre d'initiatives. J'ai pensé à l'asso de L'abbé Pierre et elle n'est pas des moindres... Il y en a manifestement d'autres qui œuvrent aussi dans un même esprit de solidarité. Je n'oublie pas le Covid 19, bien sûr, mais quels sont nos besoins fondamentaux ? Avoir un logement est une base essentielle et plus que fondamentale... Le grand froid que nous traversons me le fait dire, mais c'est au-delà de la période. Qu'il n'y ait plus de sans-abri... Que ce ne soit plus un rêve, mais une réalité...

 

Hayat Ait-Boujounoui - 14 février 2021

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sedna 15/02/2021 16:22

Je pense que ce problème ne sera jamais résolu . Pour beaucoup , il y a une sorte d'indifférence et pour d'aitres, pas de vraie solution . En cette période hivernale , combien c'est révoltant de savoir des personnes dormir dehors, dans des cartons..je suis solidaire avec ton rêve

Hayat Ait-Boujounoui 16/02/2021 19:39

Je suis à peu près sûre qu'il est possible de répondre aux besoins fondamentaux tels que le logement. Je n'ai pas l'impression que ce soit un rêve en profondeur... Il y a surtout l'espoir d'une prise de conscience collective et politique.